Maison Soti Kraujas

Très ancienne famille impériale dont les agissements sont restés un mystère pour beaucoup jusqu'à aujourd'hui...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sur le chemin du pouvoir (Partie I)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]


Sur le chemin du pouvoir





La navette se posa dans un nuage de poussières. Le panneau d'ouverture émit un léger son et s'ouvrit lentement. La lumière était tellement aveuglante que Krey'a ne put rien distinguer au premier abord. Petit à petit, ses yeux s'accoutumant aux reflets des rayons du soleil sur le sable brûlant, elle jeta un regard circulaire sur ce nouveau monde qui l'entourait...Korriban. Enfin, elle était de retour sur la planète ancestrale des Siths. Quel que soit l'endroit sur lequel ses yeux se posaient, elle ne pouvait s'empêcher d'être impressionnée et fière par la beauté et la grandeur qui émanaient de chacune des pierres qui avaient contribué à bâtir ce monde.
Lorsqu'elle entama la montée des marches de l'Académie Sith, elle ne put ignorer les regards qui se tournaient vers elle lors de son passage.

"À croire que ces imbéciles n'ont jamais vu un Sith de sang-pur en chair et en os", pensa Krey'a.
Une fois à l'intérieur des murs de l'Académie, elle fut envahie du pouvoir des grands seigneurs Sith qui avaient foulé ce sol sacré. Mais elle n'eut pas le temps de jouir davantage de la beauté des lieux qu'un jeune esclave se présenta devant elle et l'interpella.

-" Vous devez être Krey'a Kuran. Mon maître, le surveillant Zirgunn m'envoie vous chercher. Il a été averti de votre arrivée et m'a demandé de vous conduire à ses appartements où votre formation pourra commencer", dit l'esclave twi'lek à la peau bleue.
-" Dans ce cas, allons-y de ce pas! Je ne tiens pas à être en retard pour débuter mon ascension au pouvoir", répondit Krey'a d'un air déterminé.
L'esclave du surveillant Zirgunn la mena à travers de nombreux couloirs tortueux pour enfin arriver devant les appartements tant recherchés. Il lui fit un signe de tête indiquant qu'elle pouvait entrer et s'enfuit sans demander son reste.

Krey'a pénétra dans la pièce et constata qu'elle n'avait pas été la seule à être convoquée auprès du surveillant pour débuter sa formation. Devant elle, se tenait une jeune humaine bourrée d'implants cybernétiques et aux cheveux aussi blancs que la neige. À ses côtés, se trouvait un jeune Sith de sang-pur, tout comme Krey'a, à la peau plus rouge et aux yeux tirant sur un orange crépusculaire. Une vilaine cicatrice traversait son arcade sourcilière droite. À l'approche de Krey'a, le jeune Sith lui adressa un léger signe de tête distingué qu'elle lui rendit aussitôt en signe de respect. Quant à l'humaine, Krey'a ne lui adressa pas un seul regard et vint se placer au centre du groupe.
C'est alors que le surveillant fit son entrée...Il avait le regard de ceux qui ont vu tomber des milliers d'initiés avant d'avoir atteint leur épreuve finale. Il les toisa froidement l'un après l'autre dans un silence des plus angoissant. Loin de paraître nerveuse, Krey'a, au contraire, était heureuse de constater que le surveillant prêtait un œil attentif à leurs capacités et à leur potentiel. Son observation terminée, le surveillant s'adressa à eux avec une voix à vous glacer le sang.

-" Bienvenue à l'Académie des Siths de Korriban, jeunes initiés. Je suis le surveillant Zirgunn et j'aurai donc la lourde tâche de vous faire passer des épreuves qui détermineront si, oui ou non, vous avez la trempe d'un vrai Sith", dit le surveillant en observant leurs réactions tour à tour. " Inutile de vous faire des illusions, cet endroit n'est pas fait pour les pleutres ou les pleurnichards. Si vous ne vous sentez pas capables d'affronter ce qui vous attend sans broncher, la porte est là...je vous invite à la prendre!
Aucun des initiés ne fit le moindre geste en direction de la sortie. Ils gardèrent les yeux fixés sur le surveillant Zirgunn.
-" Bien, vous êtes déterminés, ça me plait. Je vais peut-être pouvoir faire quelque chose de vous en fin de compte", dit Zirgunn, un sourire au coin des lèvres. " Il est temps de commencer votre formation. Autant vous le dire tout de suite, vous êtes en compétition les uns avec les autres. Vous serez chacun évalués différemment. Chaque épreuve vous fera gagner ou perdre des points. D'ici trois mois, le classement définitif de votre progression sera affiché. Celui qui terminera dernier de ce classement, sera contraint de quitter Korriban et de renoncer à son ambition futile de devenir un Sith", dit le surveillant Zirgunn d'un ton sans appel. " Que les choses soient claires, je me fiche de savoir comment vous affronterez les épreuves mais aucun meurtre d'aucune sorte entre initiés ne sera toléré! Inutile de vous préciser ce que vous encourez si vous désobéissez à mes ordres, est-ce bien compris?"
-" Oui surveillant Zirgunn!", répondit l'humaine.
-" Absolument!", dit le jeune Sith.
-" Parfaitement clair!", répondit Krey'a.
-" Parfait! Dans ce cas, votre première épreuve va commencer de ce pas! Votre tâche sera de vous renseigner dans l'Académie afin de connaître le code Sith et ses applications concrètes en politique au conseil noir. Ne vous y trompez pas, cette épreuve parait simple mais il n'en est rien. J'accorderai une attention toute particulière à vos recherches concernant la politique du conseil noir. Maintenant, partez, vous avez du travail!", dit le surveillant Zirgunn sans plus leur adresser un regard.

À peine sortis du bureau du surveillant Zirgunn, la jeune humaine cybernétique se tourna vers Krey'a et l'autre Sith de sang-pur.
-" Ne vous faites pas d'illusions, c'est moi qui gagnerait le droit d'accès à l'épreuve finale. Alors, un conseil...restez en dehors de mon chemin si vous ne voulez pas que votre cervelle finisse sur les marches de l'Académie!"
-" Comment t'appelles-tu? Que je puisse mettre un nom sur ton cadavre en sursis", demanda Krey'a.
-" Caellan, et je me ferai une joie de t'écraser comme une mouche."
-" Retiens bien mon visage, ma chère Caellan, se sera sans doute le dernier que tu verras lorsque j'en aurai fini de réduire en bouillie ce qui te sert de coeur!", dit Krey'a, un éclair cruel illuminant son regard.
-" Son coeur, je te le laisse Krey'a. Du moment que je puisse lui briser chacun des os de sa misérable carcasse humaine", répondit le jeune Sith d'un air amusé.
-" Vous ne perdez rien pour attendre tous les deux. Je vous aurai prévenus!", s'exclama Caellan avant de se détourner et de disparaître dans les couloirs.
-" Ah...les filles comme elle, j'en mange au petit déjeuner! Au fait, moi c'est Dyamar", dit le jeune Sith en souriant. "J'ai eu vent de ta réputation sur Dromund Kaas. Parait que t'as mis le bazar à l'orphelinat. C'était du grand art!"
-" Dyamar...je sens qu'on va bien s'entendre toi et moi!", répondit Krey'a en lui rendant son sourire.
Et lentement, ils se dirigèrent en direction de la bibliothèque de l'Académie Sith afin de commencer leur première épreuve...



Dernière édition par Krey'a le Dim 11 Oct - 16:07, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Mmmmh intriguant !
J'attends la suite !

Voir le profil de l'utilisateur







Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis leur entrée dans la bibliothèque de l'Académie. Le temps qui leurs était imparti pour cette épreuve arrivait presque à son terme."Quelle véritable perte de temps", pensa Krey'a. Elle se tourna vers Dyamar avec une folle envie de réduire en cendres tous les ouvrages qui se trouvaient sur la table.
-" À quoi bon, aucun de ces fichus manuels n'a pu nous en apprendre davantage sur les informations que nous connaissions déjà!", s'exclama Krey'a dont la colère était palpable.
-" Au moins, on ne pourra pas dire que nous n'avons pas appris le code sith", répondit Dyamar en souriant.
-" La paix est un mensonge, il n'y a que la passion. Par la passion, j'ai la puissance. Par la puissance, j'ai le pouvoir. Par le pouvoir, j'ai la victoire. Par la victoire, je brise mes chaines. La force me libérera!", récite Krey'a d'une voix robotique. "Oui...comme si aucun autre de ces idiots d'acolytes qui foulent l'Académie ne se vantaient pas de le connaitre", répliqua Krey'a d'un ton cinglant.
-" Tu préfères laisser Caellan remporter cette épreuve et briller aux yeux du surveillant Zirgunn?", demanda Dyamar d'un ton sans appel.
-" Je lui arracherai la langue avant qu'elle puisse émettre le moindre son", éructa Krey'a.
-" Dans ce cas patience...je suis sûre que nous allons trouver l'ouvrage qui nous éclairera et nous fera remporter cette première épreuve", répondit Dyamar d'un ton calme.
Tout en continuant de parcourir les ouvrages, Krey'a ne pouvait s'empêcher de constater à quel point Dyamar était serein et pragmatique."Comment fait-il pour prendre tout cela d'un air si détaché?" se demanda Krey'a. Il est vrai que la tempérance n'avait jamais été l'une de ses qualités. Peut-être était-ce dû à son passé d'orpheline. Quoi qu'il en soit, Krey'a n'était pas du genre à renoncer. Elle continua donc ses recherches jusqu'à tomber sur un passage intéressant concernant les différentes sphères d'influence du conseil noir.
-" Tu ne crois pas si bien dire Dyamar...", dit Krey'a avec un sourire en tendant le livre à son camarade.
-" Voilà ce qu'il nous manquait...une liste complète des membres du conseil noir et leur influence dans la bonne marche de l'Empire", répondit avec enthousiasme Dyamar.
Il se mit aussitôt à recouper ces nouvelles données avec toutes les informations qu'ils avaient collectées ces dernières heures.
-" Et bien, je pense que nous avons tout ce qu'il nous faut. Le surveillant ne pourra pas dire que nous avons pris cette tâche à la légère", dit Dyamar d'un air satisfait.
-" Au moins une bonne chose de faite. À présent, allons rabattre le caquet de cette chère Caellan", répondit Kyre'a avec un sourire carnassier.

C'est alors qu'elle perçut une présence. Quelqu'un les observait dans l'ombre. Krey'a n'hésita pas une seconde et se précipita vers l'inconnu, Dyamar sur ses talons. Arrivée à la hauteur de leur observateur, Krey'a le souleva en utilisant la force pour se rendre compte qu'il ne s'agissait que d'un esclave Twi'lek à la peau verte.
-" Pourquoi nous espionnes-tu, misérable insecte?", demanda froidement Krey'a en commençant à étrangler le Twi'lek.
-" Je...je...espionne...pas...", tenta de dire l'esclave.
-" Parles plus fort, je n'entends rien...", dit Krey'a en resserrant son étreinte, un regard amusé apparaissant sur son visage.
-" Arrêtes Krey'a! Si tu le tues, nous ne connaitrons jamais la raison de sa présence, est-ce vraiment ce que tu veux?", demande Dyamar en posant sa main sur le bras de Krey'a.
Celle-ci se retourna vivement vers lui et le fixa un long moment avant de relâcher son pouvoir. Dyamar s'avança alors vers l'esclave terrorisé.
-" Dis-nous ce qu'on veut savoir. Je te promets qu'il ne te sera fait aucun mal. Pourquoi nous observais-tu?"
-" Je l'ignore...on m'a juste donner l'ordre de me rendre à la bibliothèque et que si je voyais deux Sith de sang-pur, je devais rester là à les regarder aussi longtemps que nécessaire", balbutia le Twi'lek avant de s'enfuir sans demander son reste.
Les deux acolytes s'en retournèrent vers la table. Krey'a regarda Dyamar avec colère.
-" Pourquoi m'as-tu arrêtée? Il aurait fini par me dire absolument tout!"
-" Si je t'avais laissée continuer, il y aurait maintenant un cadavre dans cette pièce", répondit calmement Dyamar.
-" Tu fais preuve de trop de pitié envers ceux qui nous sont inférieurs", dit Krey'a sans plus le regarder.
-" Faire preuve de pitié au bon moment n'est pas toujours une preuve de faiblesse", rétorqua Dyamar." De plus, nous avons un autre problème plus urgent...nos recherches ont disparues."
-" Je suis sûre que c'est cette vermine de Caellan qui a fait le coup! Ce Twi'lek n'était rien de plus qu'une diversion destinée à nous forcer à nous éloigner de notre table pour qu'elle puisse avoir le champ libre!", s'écria krey'a folle de rage.
-" Une diversion dans laquelle nous avons foncé tête baissée", dit Dyamar d'un air dépité." Malheureusement, nous n'avons plus le temps d'effectuer de nouvelles recherches. Le temps imparti est écoulé. Mieux vaut rejoindre le surveillant."

Ils quittèrent la bibliothèque et se rendirent dans les appartements du surveillant Zirgunn. Ils marchaient en silence, perdus dans leurs pensées. Krey'a bouillait littéralement de rage envers elle-même. Comment avait-elle pu être aussi aveugle pour ne pas se rendre compte du piège qui lui était tendu?
Ils entrèrent l'un à la suite de l'autre dans le bureau du surveillant où Caellan les attendait d'un air satisfait. Le sang de Krey'a ne fit qu'un tour mais elle se calma aussitôt en sentant la main de Dyamar sur son poignet. Ce simple geste lui fit comprendre que ce bureau n'était ni le lieu ni le moment pour elle d'étancher sa soif de sang. Sa vengeance viendrait bien assez tôt.

-" Et bien, je dois dire que je suis extrêmement déçu!",dit Zirgunn d'un ton acerbe." Deux jeunes Sith de sang-pur ridiculisés par une humaine...cette épreuve était pourtant simple, du moins l'avais-je esperée", continua Zirgunn en marchant de long en large et en les regardant froidement." Non seulement vous avez échoué à cette mission mais en plus, vous osez revenir les mains vides, misérables!!"
Aussitôt des éclairs jaillirent des mains du surveillant pour se déchainer sur les deux jeunes Sith. Zirgunn ne cessa que lorsque les deux insolents se retrouvèrent à genoux pliés en deux par la douleur qui les assaillait.
-" Pour votre échec lamentable, vous passerez un mois à récurer le sol de l'Académie, je dis bien toute l'Académie, afin de prendre conscience que vous n'êtes rien ici, juste deux acolytes de plus en sursis. Maintenant hors de ma vue!", s'exclama Zirgunn.
Les deux acolytes baissèrent la tête et sortirent. Une fois dehors, Krey'a ne put s'empêcher de sombre à  nouveau dans ses pensées..." Ainsi vous osez me rabaisser au rang d'un simple esclave, Zirgunn. Votre calvaire sera donc encore plus long et douloureux que celui que je réserve à cette chère Caellan. Et une fois que j'en aurai fini avec vous, Zirgunn, vous me supplierez de mettre un terme à votre pathétique existence..."

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum