Maison Soti Kraujas

Très ancienne famille impériale dont les agissements sont restés un mystère pour beaucoup jusqu'à aujourd'hui...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le jour où j'ai tout perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le jour où j'ai tout perdu le Mar 6 Oct - 21:54

Bonjour, je met ici toute mon histoire !

Comme je l'ai dit, j'ai fait quelques changements dans les âges, par soucis de cohérence.

Bonne lecture, en éspérant que vous apprécierez !

N'hésitez pas à lâcher des coms, ça fait toujours plaisir !



Dernière édition par Adness le Jeu 8 Oct - 10:20, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Le jour où j'ai tout perdu le Mar 6 Oct - 22:16

Comme à son habitude, Adness était entrain de méditer.

Il était perdu dans ses pensées quand il senti un léger dysfonctionnement dans sa main bionique. Il prit donc son matériel et commenca à la réparer.
Souvent, dans ces moment-là, des souvenirs refaisaient surface. Il repensa à son combat, la douleur qu'il ressenti ce jour là et... Helyana.

"Relève ta garde, et sois plus souple dans tes gestes, petit imbécile." Lui dit son maître en le projetant à terre. Son maître était un zabrak appelé Solaark. Au vu de ses tatouages, Adness avait deviné qu'il était un ancien esclave, et se demanda si c'était la cause de son caractère aigri. Du haut de ses 13 ans, Adness était plutôt petit comparé à lui; mais il voulais perséverer, se releva difficilement, repris sa vibrolame et tenta cette fois-ci une feinte latérale pour ensuite frapper sur le flanc droit. Mais son maître se contenta de lui mettre son pied dans la figure, en l'envoyant valser deux mètres plus loin.
"Alors, on a du mal à toucher quoi que ce soit?". La main sur son visage endolori, il tourna la tête et la vit. Elle avait les cheveux blancs, ondulant d'un éclat incroyable. Ses yeux, également blancs reflétait toute la pureté de son coeur. Elle était aussi magnifique, d'une grâce et d'une aisance inimaginable. Il entendait parfois les adultes dire qu'elle aurait été créée à partir de l'essence même du côté lumineux d'Orax, mais pour lui, ce n'était qu'une légende.
"Helyana !" S'écriat-il avec une voix haineuse. Elle était sa demi-soeur, mais également sa rivale de toujours. Bien qu'elle fut d'un an sa cadette, elle maîtrisais des techniques de combat que lui-même n'avais pas encore abordés. Il la défiait régulièrement en duel, et bien que ce fut souvent serré, elle le vainquais à chaque fois. Malgré cela, le reste du temps ils s'entendaient très bien, et était les meilleurs amis du monde. Tout le monde connaissait leurs complicité.

Le lendemain soir, il décida de prendre sa revanche et la défia en duel. Il se donnèrent rendez-vous dans une vaste pleine herbeuse, face à la lune. Elle optait, comme à son habitude, par un style à double-lame, mais lui préferait un style à une main, proche du Shien. Le combat fut âpre, long et fatiguant; mais au bout d'un quart d'heure de lutte acharnée, ce fut finalement Adness qui conclua en la repoussant d'un coup d'estoc, suffisamment fort pour qu'elle tombe à terre. Lui-même fut éberlué par ce résultat, si bien qu'il restait les yeux écarquillés à l'observer. Elle ne se relevait pas, et restait là, dans l'herbe, les bras étendus, regardans le ciel. Adness vit son regard triste, et après avoir repris ses esprits, s'assis à ses côtés.
-"On fait exprès de perde maintenant ?" Il senti bien qu'elle n'était pas aussi forte que d'habitude, et il détestait ça.
-"Où pense-tu que nous serons envoyés ?" Il est vrai que tout les enfants de l'Equinoxe était, à un moment ou à un autre, envoyé quelque part pour on ne sais quelle raison, et jamais au même endroit.
-"Je ne sais pas... Je pense que tu sera sans doute envoyée vers la République." Il vit une larme couler le long de son visage. Elle se redressa, et s'assit en se soutenant par ses bras.
-"Tu sais que As'lak va partir ? Ils l'envoient sur Coruscant. Mais nous, quand nous serons envoyés, nous serons séparés ! Nous ne nous reverrons sans doute jamais plus."
-"Que veux-tu que l'on y fasse ?" Et se redressa, et pris ses mains dans les siennes.
-"Moi, je ne veux pas que l'on soits séparés ! Je sais que l'on n'a pas le droit mais moi je ... je te..." Il compris tout de suite. Il n'avait jamais vraiment eu d'enfance et était suffisamment mature pour comprendre. De plus, il le senti aussi depuis quelque temps, même s'il ne voulait pas y penser. C'était après tout un interdi et on leurs avait bien dit qu'il ne fallait pas trop s'attacher à leurs âges. Mais après tout, il voulais donner libre cours à ses sentiments, qu'importe le reste du monde. Il enleva doucement ses mains des siennes, pour les mettre délicatement sur ses joues, et l'embrassa tendrement de tout son coeur.

Depuis ce jour, Adness et Helyana se voient en secret très souvent, ne pouvant pas faire éclat de leurs romance.
En quelques mois, Adness fit des progrès spectaculaire, poussé par sa nouvelle motivation, qui le regardait souvent à ses entraînements. Son maître alla même jusqu'à le féliciter, lui si avare d'habitude sur les compliments.
-"Eh bien ! Tu progresse étonnament vite ses derniers temps... qu'est-ce qui t'a donc motivé à ce point ?"
-"Vous voir souffrir peut-être ?" Réponda-t-il avec un sourire narquois. Il jeta un bref et discret regard à Helyana, en éspérant que son maître ne l'ai pas vu.
Son maître se mit à rire aux éclats, chose qui était extrêmement rare, pour ne pas dire unique.

Cela faisait 8 mois depuis son duel dans la plaine avec Helyana, et son anniversaire approchait.
En règle général, il s'en moquait, mais Helyana lui promis "une surprise que personne ne pourrais jamais lui donner". Il se demanda ce que ce pouvait être, et s'imagina plein de choses, comme une relique, un cristal ou peut-être quelque chose de plus érotique ? Il rougit à cette idée.
Le jour de son anniversaire, elle le réveilla et lui dit, plein d'énergie : "Joyeuse Anniversaire !"
Il était très heureux, car pour une fois, à son anniversaire, il avait quelque chose de bien plus précieux que n'importe ce qu'il aurait pû imaginer : Helyana.
Elle lui tendit donc un objet, avec une forme creuse, en demi-cercle.
"C'est un morceau de mon sabre laser." Adness était très étonné. Au début de leurs formation, on leurs donnait à chacun des composants de sabre laser, que chacun devait au terme de son entraînement assembler à sa manière. C'était ce qu'ils avaient de plus précieux, et en offrir un était un acte extraordinaire.
Il la remercia de tout son coeur.
"Comme ça, tes adversaires ne combattrons pas seulement toi ! Je serais avec toi, ici !" Elle désigna du doigt son coeur.

Quelques jours plus tard, il reçu un message de son maître, lui disant de le rejoindre.
Arrivé au point de rendez-vous, il vit Asthary, son autre demi-soeur.
-"Et bien, que fais-tu ici ?" Asthary était la soeur jumelle d'Helyana, et son exact opposé. Contrairement à sa soeur, elle avait les cheveux noirs et sombres et des yeux rouges vifs qui inspiraient la crainte. Mais elle avait le même visage.
-"Le maître m'a donné rendez-vous ici, mais je suppose qu'à toi aussi ?" Il confirma, puis vit arriver ensuite Helyana.
-"Ca sens le piège à plein nez." Affirma-t-il.
Instantanément, une voix vint de l'ombre. C'était Solaark.
-"Vous n'êtes pas mes élèves pour rien. Félicitations." Il marcha vers eux, le regard sombre et intimidant. "A présent, nous allons débuter votre épreuve final."
A peine eût-il dit ces mots qu'il attaqua d'un bond Adness avec son sabre laser. Adness eût juste le temps de dégainer sa vibrolame, qu'il réussi à parader l'attaque qui le bouscula tout de même à terre.
-"Maître ! Pourquoi ce combat ? Et pourquoi maintenant ?" S'écria Helyana.
-"Petite sotte ! Vous me croyez aveugle à ce point ? Je vous ai découvert il y a longtemps de cela !"
-"Il faut dire que c'était évident." Répondit Asthary.
-"Quoi ? Tu le savais ?" S'étonna Adness.
-"Ne sous-estime jamais le lien que j'ai avec ma soeur."
Sur ces mots, Solaark devint fou de rage, son visage se crispa et ses yeux devinrent incandescent. Des veines noires parcourait son visage et il cria, avec toute la colère qu'il était possible de contenir :
-"Jamais je ne vous laisserais partir d'ici en vie ! Vous ne comprenez pas ? Vous êtes destinés à autre chose, quelque chose de plus grand !" Puis il s'adressa à Adness : "Toi, tu doit devenir l'avenir de l'Empire Sith ! Le côté obscur est plus profondément ancré en toi que tu ne pourrais l'imaginer !". Il regarda Helyana. "Quant à toi ! Tu es la pureté incarnée ! Ton destin est d'incarner le côté lumineux et de diriger les Jedi ! Depuis le début, depuis votre naissance...". Il cria de toute ses forces. "Vous avez toujours été destinés à être ennemis !"
Adness fut choqué. Helyana était censée être sa némésis ? Est-ce que ça veut dire que l'intention d'Orax depuis le début était de les faire s'entretuer ? Il bouilli de colère à cette idée et allait répondre, plein de colère, quand Helyana répondit à sa place :
-"C'est nous qui décidons de notre destin !"
-"En ce cas... mourrez, chers élèves." Répondit Solaark, le visage toujours en furie mais la voix redevenu calme. Il leva sa main et lanca des éclairs.
Asthary s'élanca devant eux et les bloqua de ses deux mains. Le maître chargea d'un coup mais cette fois-ci, tous avaient dégainés leurs armes.
Ils synchronisaient parfaitement leurs attaques, profitant de la diversion de l'un pour attaquer, ou aidant l'autre à se protéger. Le combat fut rude, ils essayaient de constamment l'encercler, de sorte qu'il lui soit plus difficile de gérer trois adversaires. Pendant le combat, il projeta Adness sur une paroi rocheuse, lequel pris appuis sur le mur avec ses pieds, puis rebondit vers son adversaire. Solaark para son attaque, ce qui fendit la vibrolame en deux, et lui brûla légèrement la joue. Adness roula au sol, derrière Solaark, et les deux soeurs le rejoignirent en maintenant leurs position de garde. Il se releva et tout les trois, du même geste, concentrèrent tout leurs pouvoir en un endroit précis, où ils joignèrent leurs mains. Avec tout leur pouvoir canalisé, ils virent des vents, noirs et blancs, s'enrouler. Ils envoyèrent cette gigantesque projection sur leurs maître. Il fut projeté de toute force contre le mur, lequel se brisa en mille morceaux à l'impact.
Epuisés, les trois élèves se relâchèrent. Helyana failli tomber, posant un genou à terre. Adness se retouran vers elle, pour l'aider à se relever mais...
Solaark bondit dans un nuage de roches et de poussière sur Helyana. Adness s'interposa, et eût juste le temps de se mettre sur la trajectoire et de se protéger avec son bras. Le sabre laser lui trancha le bras avec aisance, et comme si le temps avait ralenti, Asthary émerga à côté d'Adness, fonca par le flanc, le regard flamboyant, pris sa vibrolame de ses deux mains, et embrocha son maître dans le torse. Il ne respirait plus. Il était finalement mort.
Adness s'écroula, vit sa main manquante et cria de douleur. La douleur le rendait fou. Il sentait la colère, la haine, il respirait l'odeur calciné de ce qui restait de son bras, et il le senti au plus profond de son esprit, la source d'un pouvoir profond. Il serrait les dents, les veines de ses machoires étaient apparentes, les yeux exorbités. Il entendit une voix. "Adness ! Adness !". C'était une voix douce. Elle le rappelait à la raison. Il émerga, toujours souffrant, mais trop fatigué pour crier. Il vit Helyana, à genou devant lui, le regard inquiet. Il compris alors une chose. Simple et complexe à la fois :
"Helyana... je t'aime." Elle pleurait et le serra dans ses bras. "Moi aussi" lui répondit-elle.
"En fait... c'est beaucoup plus que ça... je ne pourrais pas vivre sans toi... quand je me suis interposé contre lui, j'ai compris que ma vie n'avait aucune importance si tu n'en faisait pas partie." Il pris sa main, et la posa sur son coeur. "Ceci... t'appartiens. Si tu n'étais pas là, il n'aurait aucune valeur. Je ne veux pas vivre sans toi. Je veux mourir avec toi, lorsque ce sera le cas." Elle le regardait, les yeux pleins de larmes, mais avec le sourire. "Moi aussi, je ne peux pas vivre sans toi." Disa-t-elle de sa voix tremblotante."Si seulement nous pouvions avoir notre vie liée..."
"C'est peut-être possible." Intervint Asthary. Les deux la regardèrent d'un air interrogateur. "Il se trouve que je sais faire des bombes miniaturisées... j'ai également inventé un modèle qui permet que si une bombe s'arrête, l'autre explose. Je pourrais vous lier de cette manière, ainsi, si un coeur s'arrête, l'autre également. Il n'explosera pas mais liberera une toxine indolore mais mortelle sur le coeur. Je pourrais en fabriquer une à partir des composants de vibrolame et sabre laser qui traînent."
Les deux se regardèrent, puis dire sans hésiter d'une même voix "Fais le !"

Adness se reveilla d'un bond dans un lit confortable. Il se situait dans une pièce qui sentais l'encens, et où la lumière était tamisée. Il vit que l'agencement était plutôt luxueux et se rappela vaguement cet endroit.
"Tu émerge enfin ?" L'appela une voix.
Il le reconnu tout de suite. Une oeil blanc et l'autre rouge. Les cheveux longs et soyeux, le visage d'un air incroyablement calme. C'était son père, Orax.
"Père !" Lui dit-il, étonné.
"Félicitations, fils. Tu as survécu. Et accompli ton épreuve au passage. Tu dois sûrement te demander ce qu'il s'est passé et il y a combien de temps. Et bien, tes soeurs t'on ramené il y a deux jours, et depuis mes meilleurs médecins t'ont guéris. Ils t'ont même fabriqué une nouvelle main. Et je ne te demanderais pas d'où vient ta cicatrice au torse." Adness remarquit en effet sa main bionique, et sa cicatrice.
"Sache que ta dernière épreuve n'était pas forcément de tuer Solaark... mais il tenait tellement aux traditions Sith. Dès demain, tu partiras."
Cette nouvelle le surprena. Il ne s'y était jamais vraiment préparé et commença à devenir anxieux à partir vers l'inconnu... sans Helyana. Mais une autre question le taraudait...
"Tu te demande si ton destin était tout traçé ?" Il était surpris par la perspicacité d'Orax. Il avait dû, d'une façon ou d'une autre avoir eu vent des paroles de Solaark. Mais en effet, c'était sa question. En réponse, il lui jeta un regard accusateur.
"Je ne sais pas vraiment pourquoi Solaark disait cela... et je ne vais pas essayer de me disculper, tu ne seras pas si facilement convaincu. Mais juste une chose : Le Destin... n'existe pas."
Sur ces mots, il tourna les talons et commença à partir avant de continuer : "Je te conseille de jeter un oeil aux quartiers de Solaark..."
"Et Helyana ?" Lui demanda Adness. Il ne lui demandait pas seulement comment elle allait, mais il était persuadé qu'il savait.
"Je me fiche à qui appartient ton coeur. Mais si tu veux savoir, son propriétaire va très bien, elle t'attend en bas." Avec ce choix de mot, Adness se demanda si Orax n'en savait pas beaucoup plus qu'il ne le pensait.
Il descendit donc en trombe et à la seconde où il l'aperçue, elle sauta dans ses bras et l'embrassa passionnément. Heureusement, il n'y avait personne autour. Elle s'enquit tout de suite de son état de santé, inspecta sa nouvelle main et il rirent beaucoup du nombre de blagues qu'ils pouvaient faire à ce sujet.
Il pris ensuite une mine renfrogné, et lui annonca son départ le lendemain. "Je sais... moi aussi je dois partir demain... et Asthary est déjà partie." lui répondit-elle.
Elle lui avoua qu'elle devra partir pour Aldérande, et suivre une formation de Jedi. Quant à lui, il ne savait toujours pas où il devait aller.
Il la pris par la main et il allèrent ensemble dans les quartiers de Solaark.
C'était des quartiers plutôt simple, rien n'attirais vraiment l'attention à l'exception d'un holocron, sur une commode, avec une note "Pour Adness".

"Bonjour Adness, et félicitations, tu a réussi à me tuer." Sa voix paraîssait extrêmement calme. "J'ai remarqué ta nouvelle source de motivation dernièrement, et je dois avouer que je ne m'y attendais pas. Tu ressemble beaucoup à ton père, à braver les interdits et accomplir l'inhabituel. Malheuresement, ce que j'ai dit est vrai, mais pas entièrement. Vous n'avez pas été destinés à quoi que ce soit, mais vos nature s'oppose. Vous serez fatalement attirés dans une situation complexe, avec aucun échappatoire. J'ai demandé à ton père de t'envoyer sur Géonosis, où tu seras recruté et entraîné en tant qu'acolyte Sith. Je comprend que vous voudriez faire vos choix et être ensemble, mais faites-nous confiance, pour accomplir vos désirs, vous devez d'abord devenir fort. Adness, tu brillera en tant que Sith, je le sais. Tu es atteint d'un mal que seul ton amour peu calmer, c'est pourquoi tu devra le dompter d'ici là. Et je suis sûr qu'Helyana aussi écoute ce message. Helyana, tu sera une très grande Jedi, et ta pureté fera briller l'Ordre. Le lien que vous avez formé est puissant et indestructible, il survivra au temps. Vous devez parcourir la Galaxie, developper vos personnalités, vos ambitions, vos rêves, et surtout devenir assez fort pour les réaliser. Battez-vous pour le but que vous voudrez, mais n'abandonnez pas.
Bien, je vais maintenant me préparer. Adness, une dernière chose, un message de ton père, qu'il n'osera certainement pas te dire en face : "Vit. Apprend. Agis." Tu en comprendra vite le sens. Adieu et bonne chances mes disciples, je ne compte pas me laisser faire !"
Adness referma le holo et sourit, les yeux fermés, en repensant à toutes les leçons de son maître.
"Merci Maître." Dit-il en reposant le holo.

Le lendemain, sur le quai, Adness et Helyana se firent de longs adieux.
"Ca me fait mal de penser que je ne te reverrais plus avant longtemps..." Dit-elle, d'un air triste.
"Je fait confiance au destin et à la Force pour que nous nous retrouvions uniquement au bon moment. De toute façon, nos esprits, nos âmes et nos vies sont liés. Nous nous retrouverons forcément." Ils s'embrassèrent en vérifiant pour que personne ne les voients et montèrent chacun dans leurs transports, le coeur lourd.

Dans le vaisseau, Adness était déjà triste en effet du fait qu'il ne pourrait plus la revoir avant longtemps. Ils ne devaient se revoir que lorsqu'ils seraient tout les deux suffisamment puissants, pour braver tout ceux qui les empêcherait de vivre en paix. Ils étaient à présents ennemis, et s'ils se retrouvaient, ils n'auraient sans doute d'autre choix que de se faire tuer par leurs propre camp, à moins de s'entretuer, ce qui serait impossible. Son esprit était confu. Il voulais la revoir, mais en même temps il ne voulait pas. Il chassa ces pensées, car maintenant il devait se préparer à son avenir.
Il se concentra donc sur son avenir, l'Ordre Sith. Il attendait impatiemment de s'entraîner et de gagner en puissance...

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum